MATCH EN ROSE : LES CANADIENNES TOUCHÉES LORS DE LEUR VISITE À LA CLINIQUE DU SEIN DU CUSM

Article traduite par Frédérique Rajotte. Article originale écrite par Jared Book de Eyes on the Prize ici

Montréal, QC (21 février 2019) –– Les Canadiennes de Montréal participeront à la neuvième édition du Match en rose le samedi, 23 février, contre les championnes en titre de la Coupe Clarkson, le Thunder de Markham.

Cette année, Les Canadiennes font les choses en grand; match sur la patinoire de la Place Bell qui inclura plusieurs joueuses vedettes.

Cependant, les grands noms des Canadiennes, dont Marie-Philip Poulin, Geneviève Lacasse et Emerance Maschmeyer, n’étaient pas les vedettes lors de la visite annuelle de l’équipe à la Clinique du sein du Centre universitaire de santé de McGill. Accompagnées par le staff et les bénévoles de l’équipe, elles ont rencontré une survivante du cancer du sein, Malia Morsly.

Les membres des Canadiennes posent pour une photo à la Clinique du sein. Crédit: Shanna Martin-Book/LCHF

Entourée par sa famille, elle raconté son histoire aux joueuses. Elle se remettait de son opération de la journée d’avant. Les joueuses étaient à ses côtés pour écouter son histoire et partager les leurs.

« C’était mes olympiques à moi », Morsly a dit aux joueuses. « Et maintenant je me rapproche d’une médaille d’or. »

Si la famille était en admiration des joueuses lorsqu’elles sont rentrées dans la chambre, l’admiration pour Morsly était ressentie entièrement par les joueuses lorsqu’elles ont quitté la salle.

« Pour être honnête, nos problèmes que nous avons à la maison ne sont rien [en comparaison] », a partagé Poulin. Nous avons rencontré des gens forts, qui traversent des périodes difficiles, le tout en souriant. Ils sont entourés de personnes incroyables. Et c’est ce qui compte dans la vie, être entourés de personnes quand la vie bascule.”

Touchée par son histoire, la Directrice générale, Meg Hewings, a offert à Morsly et à sa famille des billets pour le match de ce samedi. De plus, Morsly aura l’honneur de participer à la mise au jeu protocolaire.

Durant leur visite, elles ont également eu la chance d’assister à une opération en temps réel.

De gauche à droite: Emerance Maschmeyer, Marie-Philip Poulin et Geneviève Lacasse. Crédit: Shanna Martin-Book/LCHF

«  Je n’en croyais pas mes yeux, et je ne pense pas que j’étais la seule », a dit Maschmeyer. Habituellement, nous voyons ces scènes juste à la télévision, alors c’était très excitant, mais aussi très vrai…c’est époustouflant ce que font les docteurs et les chirurgiens. Tout cela me fait apprécier ce qu’ils font pour nous. »

Les Canadiennes ont amassé plus de $ 100 000 au profit du cancer du sein au Québec en huit éditions, incluant plus de $ 20 000 la saison dernière. L’événement a vu la lumière du jour grâce aux joueuses – dont les entraineurs Caroline Ouellette et Lisa-Marie Breton-Lebreux. L’attrait important de ce match est l’encan silencieux, qui inclus de nombreuses pièces de collection uniques dont les chandails roses portés et signés par les joueuses.

« Nous avons tous joué dans des matchs en rose soit au collège ou à l’université, » a partagé Lacasse. Mais je crois sincèrement qu’en apprenant davantage et être sur place… c’est une très belle expérience pour nous. »

La Clinique du sein, dirigé par Dr. Sarkis Meterissian, soigne plus de 650 nouveaux patients à chaque année et 12,000 patients en total. Avec le taux de guérison du cancer de 90%, le Centre du mieux-être de la Clinique du sein joue un rôle très important pour offrir les nombreux traitements aux patients. L’argent amassé par Les Canadiennes sera donné à la clinique pour fournir des services aux patients comme des entraineurs personnels, des nutritionnistes, des thérapeutes, entre autres.

« Ça fait quelques années que nous participons à ce match, mais d’avoir la chance de venir ici cette année et de découvrir ce que les gens font, c’est super et c’était un grand honneur de rencontrer ces gens magnifiques, » a dit Poulin.

De gauche à droite: Geneviève Lacasse, Dr. Sarkis Meterissian,  Emerance Maschmeyer et Marie-Philip Poulin. Crédit: Shanna Martin-Book/LCHF

« C’est fantastique que nous puissions jouer au hockey et supporter une cause en même temps », a dit Maschmeyer. À la base, nous jouons pour avoir du plaisir et c’est bien de pouvoir utiliser notre plateforme sportive pour promouvoir la cause. Nous avons très hâte de participer à ce match, ça va être une belle compétition avec une cause qui nous motivera encore plus à performer. »

Le match aura lieu le 23 février suite au match des Rocket de Laval qui affrontera le Moose du Manitoba à 15h. Un billet pour le match du Rocket vous procure une place gratuite au match des Canadiennes. Pour acheter un billet pour le match des Canadiennes seulement ($ 15), cliquez ici.