Tag Archives: LCHF

GENEVIÈVE BANNON DÉBUTERA SA CARRIÈRE DE LA LCHF AVEC LES CANADIENNES

Montréal, QC (20 août 2018) –Le Club des Canadiennes a annoncé aujourd’hui la pré-signature de l’ailier droit Geneviève Bannon en prévision du repêchage 2018 de la LCHF. Cette acquisition ajoute de la profondeur à un alignement déjà qualifié de puissance offensive.

Originaire de Châteauguay, QC, l’attaquante de 23 ans Geneviève Bannon est deux fois championne NCAA avec l’Université Clarkson. Elle a connu une saison sénior de 53 points, récoltant 15 buts et 38 aides en 41 matchs, ce qui la place au deuxième rang de son équipe.

Dans sa carrière collégiale avec les Golden Knights, Bannon a marqué 49 buts et récolté 101 aides pour totaliser 150 points en 160 matchs.

Elle a réalisé une moyenne de presqu’un point par match avec le SDHL’s Göteborg HC la saison dernière.

Bannon apporte de l’expérience internationale à Montréal, ayant notamment remportée une médaille d’or avec Équipe Canada au Championnat du monde IIHF de hockey féminin U18 en 2012.

« J’ai joué loin de la maison lors des huit dernières années et avoir l’opportunité de jouer pour mon équipe locale est définitivement excitant, » mentionne Bannon. « Les Canadiennes forment une organisation de qualité qui maintient une tradition d’excellence. Mon objectif est d’être une bonne coéquipière, de faire preuve d’une solide éthique de travail et d’utiliser mes habiletés au meilleur de mes capacités. J’espère contribuer au développement de l’équipe et du sport. »

Toute l’excitation qui gravite autour de la pré-signature de Geneviève Bannon arrive peu de temps après les acquisitions majeures des Olympiennes Jillian Saulnier et Geneviève Lacasse un peu plus tôt cet été.

Les Canadiennes continuent activement la création d’une équipe débordant d’habiletés, de talent et de vitesse qui aura tous les outils nécessaires pour remporter un cinquième titre d’équipe championne de la LCHF cette saison.

VALÉRIE BOIS REJOINT LE PERSONNEL D’ENTRAÎNEURS DES CANADIENNES

Montréal, QC (9 août 2018) — Valérie Bois rejoint les Canadiennes de Montréal en tant qu’entraîneuse adjointe pour la saison 2018-2019.

Bois a beaucoup d’expérience dans le hockey féminin. Elle a été entraîneuse à tous les niveaux d’Hockey Québec et a été l’entraîneuse-chef avec les Patriotes du Cégep Saint-Laurent la saison dernière.

« Je suis contente et fière de joindre l’organisation des Canadiennes et reconnaissante envers l’organisation pour leur confiance en moi, » dit Bois.

Bois a gagné la Coupe Esso au niveau midget AAA avec le Territoire du Nord (2012-2013), la Coupe Dodge au niveau midget AAA (2013-2014) et au niveau collégial AA en tant qu’entraîneuse adjointe avec les Patriotes de Saint-Laurent (2014-2015). Elle a été finaliste au Championnat canadien U18 masculin (2016-2017).

LES CANADIENS ET LES CANADIENNES TIENDRONT UNE ÉCOLE DE HOCKEY FÉMININ AU MOIS D’AOÛT

L’équipe de développement hockey mineur des Canadiens en collaboration avec Les Canadiennes de Montréal est fière d’annoncer la tenue de leur première École de hockey féminin, du 13 au 17 août prochain.

Cette école vise à développer les joueuses de hockey évoluant dans les catégories Novice à Bantam en leur donnant l’occasion d’améliorer toutes les facettes de leur jeu au Complexe Sportif Bell de Brossard.

Les jeunes joueuses auront la chance de perfectionner leurs habiletés, leur esprit d’équipe et leur leadership, en plus de rencontrer plusieurs joueuses des Canadiennes.

La semaine inclut :

  • 2 heures 20 minutes de glace par jour avec des entraîneurs qualifiés.
  • Conditionnement physique et activités hors glace.
  • Apparitions des joueuses des Canadiennes.
  • Les dîners.
  • Séances d’informations sur les bienfaits du hockey.
  • Une visite du vestiaire des Canadiens de Montréal.

Inscriptions : https://www.nhl.com/fr/canadiens/community/ecole-feminin

LES CANADIENNES ACQUIÈRENT LES OLYMPIENNES GENEVIÈVE LACASSE ET JILLIAN SAULNIER

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Montréal, QC (12 juillet 2018) –– Les Canadiennes de Montréal ont annoncé aujourd’hui l’acquisition de la gardienne de but Geneviève Lacasse et l’attaquante Jillian Saulnier de l’Inferno de Calgary en retour de considérations futures, soient en joueuse(s) et/ou en choix de repêchage.

Il s’agira d’un retour sur la côte est pour Saulnier, une joueuse talentueuse originaire d’Halifax, NS, et pour Lacasse, une vétérane de la LCHF qui règne de Kingston, ON, et qui est bilingue en français et anglais. Les deux Olympiennes qui ont représenté l’équipe canadienne aux Jeux de Pyeongchang cette année rejoignent Les Canadiennes pour la saison 2018-2019.

« Je suis excitée par l’opportunité de jouer pour Les Canadiennes. Il s’agit d’une organisation de première classe et j’ai hâte de sauter sur la glace avec l’équipe, » dit Lacasse, elle qui est née à Montréal.

La gardienne de but âgée de 29 ans a été repêchée par Boston en 2012 et a remporté deux Coupes Clarkson avec les Blades avant de joindre l’Inferno de Calgary pour la saison 2016-2017. En cinq saisons dans la LCHF, Lacasse a maintenu une moyenne de buts alloués de 2.91 et un pourcentage d’arrêts de .910 en saison régulière, et a enregistré une moyenne de buts alloués de 0.96 et un pourcentage d’arrêts de .964 en sept parties des séries éliminatoires. Elle s’est aussi démarquée dans la NCAA en établissant de nouveaux records pour le nombre de victoires en carrière (64), les parties jouées (127), le nombre d’arrêts effectués (3482) et les jeux blancs (20) avec Providence College.

Repêchée au 15e rang par l’Inferno de Calgary, Saulnier a été nommée sur l’équipe étoile de la LCHF à deux reprises et a gagné la Coupe Clarkson en 2016. En 42 parties de la saison régulière, l’attaquante âgée de 26 ans a enregistré 40 points (23 B, 17 A). Elle a aussi amassé six points (2 B, 4 A) en sept matchs des séries éliminatoires. Saulnier a connu une carrière universitaire remarquable en marquant 80 buts et 115 aides pour 195 points en 125 parties avec l’Université Cornell, et a été finaliste pour le trophée Patty Kazmaier en 2014.

Les deux joueuses ont marqué la scène internationale avec Équipe Canada. Lacasse a remporté la médaille d’or aux Jeux de Sochi en 2014 et la médaille d’argent en 2018 à Pyeongchang. De plus, elle a été décorée d’or et d’argent au Championnat mondial de hockey sur glace féminin de l’IIHF en 2012 et 2013, respectivement. Saulnier, quant à elle, est devenue la première joueuse féminine originaire de la Nouvelle-Écosse à représenter l’équipe canadienne en 2015 au Championnat mondial, où elle a décroché une médaille d’argent. Elle a effectué son début olympique en 2018 aux Jeux de Pyeongchang, remportant l’argent.

« J’aimerais remercier l’Inferno de Calgary de m’avoir accueilli au sein de la LCHF il y a trois ans, et pour les souvenirs innombrables que j’ai faits sur la côte ouest lors de mon temps avec l’équipe. Avec ce chapitre qui se termine, je suis extrêmement contente de retourner dans l’est afin de continuer de grandir et de me développer avec l’organisation exceptionnelle des Canadiennes de Montréal, » dit Saulnier.

Pour toutes demandes médiatiques, veuillez contacter [email protected]

À propos de la LCHF

La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir le développement du hockey féminin et à offrir l’opportunité aux meilleures joueuses de hockey au monde de s’entraîner et d’évoluer à un niveau de jeu international. Les partisans peuvent ainsi apprécier un jeu rapide dans lequel les habiletés des hockeyeuses sont mises en valeur et où les joueuses sont présentes pour leur communauté. Les sept équipes de la LCHF se disputent la prestigieuse Coupe Clarkson remise à la formation qui remporte les honneurs des séries éliminatoires. Pour de plus amples informations, visitez le www.cwhl.ca.

-30-

Contact pour les relations de presse

Safia Ahmad

Gérante des relations de presse

Les Canadiennes

514-588-4903 | [email protected]

CÔTE À CÔTE

Traduit par Sharon H. Gutierrez.

Caroline Ouellette et Noémie Marin connaissent bien la compétition. À la fois athlètes et meilleures amies, elles poussent les limites l’une de l’autre et exigent l’excellence dès qu’elles arrivent sur la glace, fièrement vêtues du chandail tricolore des Canadiennes de Montréal.

« Il y a quelques filles dans l’équipe qui nous appellent « les grinchettes » », dit Marin. « On a l’air grincheux parce qu’on se concentre; on veut gagner. Pendant les entraînements, c’est la même chose. On adore l’intensité quand on s’entraîne. »

D’ailleurs, la profonde volonté de se dépasser et d’être victorieuse ont permis à Ouellette de se remettre au sport qu’elle aime de tout cœur après moins de deux mois suivants la naissance de son premier enfant. En effet, le 4 février, après avoir fourni cinq passes décisives au courant des quatre premières parties ayant suivi son retour, elle s’est retrouvée première de la liste des meneurs de la LCHF grâce à son 131e but en saison régulière pour Les Canadiennes lors de leur victoire par blanchissage, 6 à 0, contre les Blades de Boston.

Depuis quelque temps, Ouellette, médaillée d’or quatre fois aux Jeux olympiques, mène dans la ligue en tant qu’aides (184) et le nombre de points (315) dans la saison régulière. Elle était également classée à égalité au premier rang avec la légendaire Jayna Hefford, avec 130 buts en carrière.

Cependant, la toute dernière liste de records n’a pas duré longtemps. Marin, après une exceptionnelle saison 2017-2018 lors de laquelle elle a obtenu 31 points (17 B, 14 A) au courant de 26 parties, a fini par battre le record de Ouellette lors de la dernière partie de la saison régulière des Canadiennes à laquelle ces dernières ont remporté une victoire de 2-0 contre l’Inferno de Calgary. Cette partie a également marqué le moment où Marin est devenue la première joueuse de l’histoire des Canadiennes à avoir joué 200 parties.

« Ce n’est qu’à la toute fin que je me suis rendue compte que nos records étaient aussi serrés, » affirme Marin. « On n’y pensait pas vraiment. Je pense que les personnes autour de nous y prêtaient beaucoup plus attention. J’étais contente quand elle a battu le record puis on a célébré. Elle était aussi contente quand c’est arrivé à moi. Il n’y a jamais eu de compétition entre nous deux. »

Pour Marin, cet exploit témoigne de la complicité qu’elles ont développée en jouant sur la même ligne pour une bonne partie de leur carrière ainsi que de la manière dont elles se complètent depuis des années.

Leur amitié a commencé lorsqu’elles étaient colocataires et coéquipières dans l’équipe des Bulldogs de l’université Minnesota-Duluth. Qui plus est, leur réussite dans la LCHF fait suite à leurs exploits au niveau de la NCAA. En effet, Ouellette a dominé les Bulldogs avec ses 229 points (92 B, 137 A) en 97 parties. Elle a également été finaliste pour le trophée Patty Kazmaier Memorial en 2004 et en 2005. Puis, en 2009, elle a été élue dans l’équipe d’étoiles de la décennie de la WCHA (Western Collegiate Hockey Association).

Parallèlement, Marin s’est démarquée en accumulant 168 points (91 B, 77 A) en 126 parties, ce qui lui a donné une place parmi le top 10 des finalistes pour le trophée Patty Kazmaier Memorial en 2006 et en 2007. Par ailleurs, elle a également été nommée étudiante-athlète par excellence à la WCHA.

Bien que ce soit leur passion partagée pour le hockey qui a permis à ces joueuses hors-pair de tisser un lien fort, Ouellette et Marin se sont rencontrées au Québec sur le terrain de balle molle. À l’époque, elles représentaient l’Équipe Québec de balle molle aux niveaux midget (Marin) et junior (Ouellette) de Softball Québec.

« On s’affrontait à l’occasion pendant la saison lors de matchs hors-concours. Elle avait déjà un talent remarquable au softball pour son jeune âge », se remémore Ouellette. Elle ajoute que le talent et la rigueur professionnelle de Marin lui ont permis de représenter le Canada aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 en tant que membre de l’équipe canadienne de balle molle, laquelle s’est méritée une quatrième place.

Ouellette fait également les éloges des talents de Marin sur la glace.

« Son intelligence hockey ou hockey IQ est remarquable. Elle a aussi une habileté unique à marquer des buts. Ça provient de son désir de toujours travailler plus fort pour améliorer chaque facette de son jeu. Sa préparation pour chacun des matchs est aussi fantastique, c’est une vraie professionnelle », dit-elle.

Quant à Marin, elle a toujours considéré sa coéquipière, laquelle est 5 ans plus âgée, comme un modèle ainsi qu’une source d’inspiration pour son dévouement à l’entraînement et à la préparation.

« Elle a grandement influencé ma carrière d’athlète », dit Marin. « La façon dont elle s’entraîne, l’importance qu’elle accorde à la préparation, sans compter sa discipline et ses connaissances […]. Caroline a également été une influence dans ma vie personnelle. Elle est généreuse, notamment de son temps; elle tente d’être aussi disponible que possible, elle s’implique dans le milieu du hockey et elle m’a inspirée à faire de même. »

Ensemble, elles ont non seulement vu le hockey féminin prendre l’ampleur et la LCHF cheminer énormément depuis ses débuts en 2007, mais elles ont également remporté quatre Coupes Clarkson depuis lors (2009, 2011, 2012 et 2017).

« Tout s’est amélioré, mentionne Ouellette, en commençant par le merveilleux staff qui entoure notre équipe et qui nous permet de nous concentrer sur nos performances sur la glace. C’est aussi fantastique d’avoir pu atteindre le moment où les joueuses reçoivent une rémunération pour jouer au hockey. On y travaille et y rêve depuis le début. »

Marin ajoute que « On la vraiment plus facile. Est-ce qu’il y a encore de la place pour améliorer la ligue pour que ça soit encore plus professionnel, oui c’est sûr. Je pense qu’il va toujours y avoir de la place pour ça. […], mais la ligue a énormément progressé depuis ses débuts. Elle est beaucoup plus professionnelle. Il faut bien la traiter parce qu’on est chanceuse d’avoir ce que l’on a. »

LES CANADIENNES EN NOMINATION AU GALA SPORT QUÉBEC

Le 45e Gala Sport Québec aura lieu ce jeudi à l’hôtel Sheraton de Laval et plusieurs membres des Canadiennes auront la chance de remporter des prix prestigieux au cours de la soirée.

L’entraîneur-chef Dany Brunet est en nomination dans la catégorie de l’entraîneur de l’année en sport collectif. Brunet est devenu l’entraîneur le plus victorieux de la LCHF lorsqu’il a récolté sa 76e victoire en Novembre 2017. Il a mené Les Canadiennes à leur huitième trophée Chairman dans l’histoire de l’équipe en concluant la saison dernière en première place.

Mélodie Daoust, qui a gagné la médaille d’argent aux Jeux olympiques de Pyeongchang, est en nomination dans la catégorie athlète en sport collectif au niveau international. Elle a mené l’équipe canadienne avec sept points (trois buts, quatre aides) aux Jeux et a été nommée la MVP du tournoi. Daoust a été sélectionnée par Les Canadiennes en première ronde du repêchage 2017 de la LCHF. Elle joindra l’équipe la saison prochaine.

Finalement, Les Canadiennes sont l’une des trois équipes en nomination dans la catégorie Équipe de l’année. Avec 22 gains en saison régulière, elles ont franchi de nouveaux sommets cette saison, ayant joué leur deuxième partie au Centre Bell en autant d’années. Les Canadiennes ont aussi voyagé en Chine pour la première fois afin de disputer des parties contre les Rays de Vanke et le Red Star de Kunlun. Plusieurs joueuses ont connu du succès aussi. La capitaine Ann-Sophie Bettez a franchi le plateau des 100 buts en carrière, et les attaquantes vétéranes Caroline Ouellette et Noémie Marin ont établi des nouveaux records de buts dans la LCHF (132).

Le gala sera diffusé sur RDS. Les gens pourront aussi assister à l’évènement. Pour vous procurez des billets, cliquez ici.

MARION ALLEMOZ ET LORE BAUDRIT AVEC LA FRANCE

Vaujany, FRA (13 avril 2018) –– La saison 2017-2018 de la LCHF est peut-être terminée, mais les partisans-nes des Canadiennes pourront continuer d’encourager leurs joueuses sur la scène internationale.

L’équipe nationale française compte Marion Allemoz et Lore Baudrit dans leur formation au Championnat du monde division 1 A à Vaujany, un village situé dans le sud-est de la France.

Du 8 au 14 avril, six pays dont la Norvège, la France, l’Autriche, la Slovaquie, le Danemark et la Hongrie, se livrent une chaude lutte sur la glace. Les deux meilleures équipes du tournoi seront promu à la division élite du championnat du monde tandis que les deux équipes au bas du classement seront reléguées à la Division B.

Photo: Céline Gélinas/LCHF

Avec six points en trois parties, la France s’est classée troisième dans le tournoi à égalité pour la première place avec le Danemark et la Hongrie. Mercredi, les Françaises ont remporté deux parties, incluant une victoire où elles ont comblé un déficit de deux buts pour gagner la partie 3-2 contre l’Autriche.

La recrue des Canadiennes Lore Baudrit a déjà laissé sa marque dans le tournoi, récoltant deux points (1B, 1A) en trois parties.

Avant la partie contre l’Autriche, la capitaine de la France Marion Allemoz a été honorée puisqu’elle disputait sa 200e partie dans l’uniforme national. Sa coéquipière Audrey Lager Lacombe a aussi été célébrée puisqu’elle a joué sa 100e partie avec la France.

« J’ai reçu ma première sélection en juillet 2005. Faire partie de l’équipe de France était un de mes rêves. Gagner à 5 secondes de la fin, à la maison, devant ma famille, avec Audrey Lager Lacombe qui fête sa centième sélection : ce soir je ne pouvais rien demander de plus!,” a déclaré Allemoz après la partie sur le site web de la Fédération française de hockey sur glace.

La France disputera ses deux dernières parties contre la Hongrie le aujourd’hui et la Slovaquie le 14 avril pour conclure le tournoi.

Les Canadiennes souhaitent la meilleure des chances à Marion et Lore pour le reste du tournoi!

UNE SAISON MARQUÉE PAR PLUSIEURS EXPLOITS MALGRÉ UNE ÉLIMINATION EN SÉRIES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Montréal, QC (29 mars 2018) –– Avec la conclusion de la saison 2017-2018, Les Canadiennes ont complété une année marquée par plusieurs exploits et records autant sur la patinoire qu’à l’extérieur de celle-ci.

Les Canadiennes ont remporté le trophée Chairman pour une huitième fois, ayant terminé premières de la LCHF lors de la saison régulière avec un record de 22-5-1. Elles ont participé aux séries éliminatoires pour la 11e fois de leur histoire en 11 ans. Leur parcours en séries a été interrompu par le Thunder de Markham, qui a remporté la Coupe Clarkson pour la première fois de leur histoire au Ricoh Coliseum le 25 mars à Toronto. Le pilier défensif Cathy Chartrand a remporté le titre de Défenseure de l’année de la LCHF au Gala de la ligue. Une vétérane de la ligne bleue, Chartrand, a terminé troisième parmi toutes les défenseures de la ligue et dans le top 20 des marqueuses avec une récolte de 23 points.

L’offensive des Canadiennes a produit 117 buts pour mener la ligue dans la catégorie des buts pour et a pu compter sur quatre joueuses dans le top 10 des meilleures marqueuses de la ligue. Ann-Sophie Bettez, finaliste pour le titre de MVP de la LCHF, a terminé à égalité en deuxième place de la ligue avec 41 points et a marqué son 100e but en carrière. L’attaquante vétérane Noémie Marin a terminé la saison avec 31 points et est devenue la meilleure buteuse dans l’histoire de la ligue en comptant son 132e but contre l’Inferno de Calgary lors de la dernière partie de la saison régulière. Elle a surpassé sa coéquipière, Caroline Ouellette, qui avait battu ce même record en marquant son 131e but contre les Blades de Boston. Il s’agissait de son cinquième match avec Les Canadiennes cette saison, après avoir donné naissance à son premier enfant en novembre dernier. Sarah Lefort, qui a entamé sa deuxième saison, a réalisé ses trois premiers tours du chapeau en carrière pour terminer la saison avec 30 points. Un de ses tours du chapeau est survenu lorsqu’elle a compté cinq buts en un seul match. Katia Clement-Heydra, une joueuse de troisième année, a aussi réalisé son premier tour du chapeau en carrière et a connu sa meilleure saison avec 12 buts et 14 aides pour 26 points.

Dany Brunet, finaliste pour le titre d’Entraîneur-chef de l’année, est devenu l’entraîneur le plus victorieux en saison régulière, ayant remporté sa 76e victoire contre le Red Star de Kunlun le 12 novembre 2017.

Il s’agissait aussi d’une saison marquée par le changement. Avec l’absence des Olympiennes Marie-Philip Poulin, Lauriane Rougeau et le choix de première ronde en 2017 Mélodie Daoust, Les Canadiennes ont ajouté plusieurs nouvelles joueuses à leur formation, incluant six recrues. Laurence Beaulieu, Tracy-Ann Lavigne, et Erinn Noseworthy ont toute marqué leurs premiers buts dans la LCHF, alors que la gardienne de but Marie-Soleil Deschênes a récolté son premier jeu blanc lors de son premier match.

Dans sa première saison avec Les Canadiennes, Emerance Maschmeyer, qui était finaliste pour le titre de Gardienne de but de l’année, a laissé sa trace dans le filet. Elle s’est classée deuxième de la ligue dans la catégorie de la moyenne de buts alloués (1.78) et a terminé à égalité en première place pour le plus de jeux blancs en une saison (6) avec la gardienne de but de Kunlun, Noora Raty.

Montréal a aussi effectué quelques changements importants dans leur alignement. Les Canadiennes ont acquis Erin Ambrose des Furies de Toronto et la défenseure étoile a eu un impact immédiat sur la ligne bleue de l’équipe. L’équipe a aussi accueilli les Olympiennes Lauriane Rougeau et Hilary Knight en vue des séries éliminatoires.

Les Canadiennes ont continué de consolider leur présence à travers la ville de Montréal, ayant joué leur deuxième match au Centre Bell le 11 novembre contre le Red Star de Kunlun, celle-ci ayant marqué l’histoire en devenant la première franchise chinoise à jouer dans un aréna de la LNH. Les Canadiennnes ont aussi voyagé en Chine pour la première fois afin d’affronter les deux équipes d’expansion en Chine. Finalement, pendant le Match en rose annuel de l’équipe, Les Canadiennes ont amassé plus de 18 000 $ pour le cancer du sein devant un aréna rempli au maximum de sa capacité au Complexe sportif Bell.

Ces exploits ont seulement été possibles avec le support soutenu des partisans-nes montréalais-es. Leur passion pour l’équipe a propulsé l’organisation vers de nouveaux sommets. L’auditoire a encore grandi cette année, avec un aréna rempli à sa pleine capacité et un nombre grandissant de spectateurs en ligne lors des matchs de la CWHL diffusés en simultané.

Les Canadiennes ont hâte à la saison 2018-2019 et vont travailler fort pour ramener la Coupe Clarkson à Montréal.

À propos de la LCHF

La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir le développement du hockey féminin et à offrir l’opportunité aux meilleures joueuses de hockey au monde de s’entraîner et d’évoluer à un niveau de jeu international. Les partisans peuvent ainsi apprécier un jeu rapide dans lequel les habiletés des hockeyeuses sont mises en valeur et où les joueuses sont présentes pour leur communauté. Les sept équipes de la LCHF se disputent la prestigieuse Coupe Clarkson remise à la formation qui remporte les honneurs des séries éliminatoires. Pour de plus amples informations, visitez le www.cwhl.ca.

-30-

Contact pour les relations de presse

Safia Ahmad

Gérante des relations de presse

Les Canadiennes

514-588-4903 | [email protected]

LES CANADIENNES BALAYÉES PAR LE THUNDER EN DEMI-FINALE DE LA COUPE CLARKSON

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Montréal, QC (18 mars 2018) –– Jenna McParland a réalisé un tour du chapeau pour aider le Thunder à balayer Les Canadiennes de Montréal par la marque de 4-1 lors du match no.2 de la demi-finale de la Coupe Clarkson samedi soir au Complexe sportif Bell de Brossard.

Le Thunder accède à la finale de la Coupe Clarkson qui aura lieu le 25 mars au Ricoh Coliseum de Toronto. Markham affrontera l’équipe gagnante de la série qui oppose le Red Star de Kunlun à l’Inferno de Calgary.

Il s’agissait de la première fois qu’une partie disputée entre Les Canadiennes et le Thunder termine en temps réglementaire cette saison, alors que les six autres rencontres entre les deux équipes ont requis du temps supplémentaire.

Sarah Lefort a marqué le seul but de la formation montréalaise pour ouvrir la marque en première période. Par contre, l’avantage a été de courte durée alors que McParland a marqué son premier but de la soirée moins de 20 secondes plus tard.

La deuxième période s’est jouée sans but, mais les deux équipes ont généré plusieurs chances de marquer. La rivalité entre les deux équipes s’est manifesté à maintes reprises, notamment dans la boîte des punitions alors qu’elles ont combiné 10 pénalités. McParland a marqué le but gagnant en avantage numérique en troisième période. Elle a complété son tour du chapeau quelques minutes plus tard. Jamie Lee Rattray a marqué dans un filet désert.

Trois étoiles : 1. Jenna McParland 2. Erica Howe 3. Emerance Maschmeyer

Sommaire du match: http://montreal.thecwhl.com/stats/game-summary/342

À propos de la LCHF

La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir le développement du hockey féminin et à offrir l’opportunité aux meilleures joueuses de hockey au monde de s’entraîner et d’évoluer à un niveau de jeu international. Les partisans peuvent ainsi apprécier un jeu rapide dans lequel les habiletés des hockeyeuses sont mises en valeur et où les joueuses sont présentes pour leur communauté. Les sept équipes de la LCHF se disputent la prestigieuse Coupe Clarkson remise à la formation qui remporte les honneurs des séries éliminatoires. Pour de plus amples informations, visitez le www.cwhl.ca.

-30-

Contact pour les relations de presse

Safia Ahmad

Gérante des relations de presse

Les Canadiennes

514-588-4903 | [email protected]

JAMIE LEE RATTRAY MARQUE EN PROLONGATION, LE THUNDER REMPORTE LE MATCH NO.1 VS. LES CANADIENNES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Montréal, QC (17 mars 2018) –– Jamie Lee Rattray a marqué le but de la victoire en prolongation et le Thunder de Markham a gagné le match no.1 de la demi-finale 2018 de la LCHF.

Les gardiennes de but Emerance Maschmeyer et Erica Howe ont brillé, effectuant 29 et 34 arrêts respectivement.

Il s’agissait de la sixième fois en autant de parties que les deux équipes se retrouvent en prolongation cette saison.

Les Canadiennes et le Thunder ont joué avec beaucoup d’énergie en première période et ont chacune eu plusieurs chances de marquer des deux côtés de la patinoire. Caroline Ouellette a manqué un filet désert en début de première. Quelques secondes plus tard, l’attaquante du Thunder Laura Stacey a déjoué de vitesse les défenseures des Canadiennes, mais Maschmeyer a fermé la porte avec un excellent arrêt du bout de la jambière.

Les deux gardiennes de but ont effectué plusieurs arrêts clés pour garder l’égalité entre les deux équipes. Les Canadiennes ont eu deux avantages numériques en début de deuxième période, mais ont été incapable de trouver le fond du filet. Maschmeyer a été testée encore une fois, cette fois par Jenna McParland, mais la gardienne de but a effectué l’arrêt. Ensuite, Kim Deschênes est venue proche de marquer le premier but des siennes lorsque son tir a frappé le poteau. C’est finalement Markham qui a brisé la glace, alors que Nicole Kosta a effectué un tir précis qui a déjoué Maschmeyer dans le coin supérieur gauche avec 8:02 à jouer en deuxième période.

Avec 3:12 de joués dans la troisième période, Emmanuelle Blais a capté un rebond d’un tir de Marion Allemoz pour créer l’égalité. Les deux équipes ont continué de générer plusieurs chances de marquer, mais il a fallu une période de prolongation pour décider l’équipe gagnante. Rattray a marqué le but gagnant avec 5:05 de joué en prolongation.

Trois étoiles : 1. Jamie Lee Rattray (1B) 2. Erica Howe (34 arrêts) 3. Emerance Maschmeyer (29 arrêts)

Sommaire de la partie : http://montreal.thecwhl.com/stats/game-summary/341

La série reprend le samedi 17 mars à 19h30 au Complexe sportif Bell à Brossard. Les Canadiennes doivent gagner la partie afin de rester dans la course pour la Coupe Clarkson.

Pour des billets, cliquez ici.

Veuillez contacter Hélène Lapointe pour des questions concernant le match no.2.

À propos de la LCHF

La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir le développement du hockey féminin et à offrir l’opportunité aux meilleures joueuses de hockey au monde de s’entraîner et d’évoluer à un niveau de jeu international. Les partisans peuvent ainsi apprécier un jeu rapide dans lequel les habiletés des hockeyeuses sont mises en valeur et où les joueuses sont présentes pour leur communauté. Les sept équipes de la LCHF se disputent la prestigieuse Coupe Clarkson remise à la formation qui remporte les honneurs des séries éliminatoires. Pour de plus amples informations, visitez le www.cwhl.ca.

-30-

Contacts pour les relations de presse

Safia Ahmad

Gérante des relations de presse

Les Canadiennes

514-588-4903| [email protected]

 

Hélène Lapointe

[email protected]

514-266-7566